Noèse

De PLEGMA
Aller à : navigation, rechercher


Noèse 
CNRTL (phénoménol.). L'acte de penser. Mais dès le moment qu'il [Husserl] fait du noème un irréel corrélatif de la noèse et dont l'esse est un percipi, il est totalement infidèle à son principe (Sartre, Être et Néant, 1943, p.28).Chez Husserl la noèse est l'acte même de la pensée, le noème l'objet intentionnel de cette pensée, objet irréel en ce qu'il n'est pas une chose ou un aspect d'une chose préexistante (Lal. Suppl.1968).
Étymol. et Hist. 1936 (Sartre, Imagination, p.153). Empr. à l'all. Noesis (1913, E. Husserl, op. cit., s.v. noème, III, III, § 96, t.3, p.239) lui-même empr. au gr. ν ο ́ η σ ι ς «action de se mettre dans l'esprit, conception ou intelligence d'une chose; faculté de penser, intelligence, esprit», dér. de ν ο ε ́ ω (v. noème).
-
Cet acte de pensée peut originer du mnème d'une personne ou d'un animal, ou être engagé au sujet de tout entité mnématique.
Ce site s'intéresse à l'extension de la noèse, individuelle ou locale (plus machina), vers la "conoèse" ("le penser ensemble") et la "diktyonoése" ("le penser en réseau") naturelles, artificielles, mixtes et anoptique.
_________________________